Actualité

  • Publiez sur MarocAntan vos documents anciens (cartes, photos, affiches, monnaies...) : envoyez par e-mail des copies numériques en haute résolution et participez ainsi à la construction d'une vaste banque d'images gratuite sur le Maroc d'autrefois.

    ■ ■ ■

    Informez-vous sur la vie du site (en savoir plus).

    ■ ■ ■

    Effectuez vos recherches sur le Maroc ancien et consultez les petites annonces.

    ■ ■ ■

    Nouveau ! Découvrez RadioAntan.

Cartes postales & photographies

  • ■ ■ ■ Villes et campagnes

    Survolez la carte interactive : des info-bulles vous indiquent le nom des différentes régions du Maroc. Cliquez sur chacune d'elles pour afficher les images correspondantes. Et commencez le voyage...

    Agadir et sa région Casablanca et sa région Fès et sa région Marrakech et sa région Meknès et sa région Ouarzazate, Zagora et le Sud Oujda et l'Est Rabat et sa région Safi, Essaouira et leur région Sahara et confins sahariens Tanger, Tetouan et le Nord
  • ■ ■ ■ Nos aïeux et les vôtres

    Une galerie des principales figures du Maroc d'antan : souvent étonnantes, toujours émouvantes. Peut-être y reconnaîtrez-vous l'un de vos parents ?

  • ■ ■ ■ Grande et petite histoire

    Le récit imagé de l'histoire du Maroc aux XIXème et XXème siècles, ainsi que de sa relation passionnée avec la France.

Livres & textes

  • Améliorez votre connaissance du Maroc d'autrefois, grâce à des ouvrages anciens ou contemporains. Bibliophiles, érudits ou curieux, découvrez et proposez les titres indispensables.

Rechercher dans MarocAntan

Ils font le site

Communauté

  • Communauté de MarocAntan sur MyBloglog

« Sidi Amar, c'est où donc ? | Accueil | Est-ce que El Rich existe toujours ? »

Commentaires

belmokhtar dernouni

Bonjour mon cher taher je te remercie de brillant récit qui m’as replonge dans mes plus belles années d’antan je connais certains de ces noms dont tu as cite pour avoir entendu parler d’eux maos j’ai pas eu l’occasion d’assister a leurs chevauches notre héros a l’époque était feu bouchaib guerrayguihi le frère de tantatoui ex chef d’orchestre a la RTM ce dernier se distinguait des autres cavaliers par son style vestimentaire impeccable (peut-être y cherchait il a refléter ostentatoirement son aisance )il arborait ses belles atours traditionnels que peut se prévaloir un cavalier et aimait aussi porter des lunettes pour se prémunir contre les poussières son cheval aussi était très bien harnaché .
Il y avait aussi lhaj mustapha ouled mrarik
Il ya deux ans lors d’un festival de berrichon on a révélé aussi un joueur de wydad allali entrain de participer au fantasia

Abdenabi ZAHER

c'est avec un grand plaisir que j'ai lu ton article je suis un enfant d'ouled said j'adore la fantasia
ci joint l'adrese de mon blog si tu veux allez serfer et faire quelque commentaires
[email protected]
Abdennabi

Said

bonjour,
c'est formidable ce que vous faites.
Les magnifiques tentes caidales, khouzanas, qui donnaient la belle allure aux moussems, appartenaient aux grands notables de la tribu, entre autres ; Haj Ahmed Ben Houcine de Lahbabta Fokra, Haj Slimane Ben Jilali de Chraka Fokra, Haj Ahmed Ben Slimane de ouled Laidi Riah, Cheikh Haj Ahmed Ben Jillali de Mzamza, Haj Abdelkader Ben Khmiss de ouled Harti Mzamza, Bouazza Ben Dahmane de ouled Lahcen Mzamza, Haj Ben Jilali de Lararma, Ahmed Ben Haj Bouchaib de Tchaych Lahbacha,
dans cette liste il ya mon père, merci.

AKRAM SAID

bonjour,
lui c'est mon père, je vous remercie 03/01/2009
Cheikh Haj Ahmed Ben Jillali de Mzamza,

Haj Abdelkader Ben Khmiss
de ouled Harti Mzamza, Bouazza Ben Dahmane de ouled Lahcen Mzamza, Haj Ben Jilali de Lararma, Ahmed Ben Haj Bouchaib de Tchaych Lahbacha, Haj Mohamed El Ouazani de Slahma Lahbacha, Driss Ben Bouazza de Rgagna Lahbacha, Mohamed Ben Kacem de Mouanig, Brahim Ben Jillali de Ouled Moussa Mouanig, etc.

Mustapha

c'est magnifique et super-génial tout cela.Cependant,je souhaiterais de tout coeur savoir davantage sur l'histoire hrizie.Ca m'interresse énormément,surtout que radio Casa-FM a dans le courant de l'année 2008 et c'était dans le cadre d'une émission quotidienne,témoigné que les hrizis sont issus de la dynastie idrisside.Toutes mes défférentes salutations.Mustapha

H. DAKKOUNI

bonjour,

Parler d’Oulad Hriz sans citer Caïd Moussa DAKKOUNI, c'est une injustice envers quelqu'un qui a été pour longtemps le patriarche de cette région.

Bilo

Félicitations
pour tant d'érudition mais sans doute de recherches !!
Qui a entendu parler d'un élevage de chevaux de courses à Aïn Harrouda dans les années 1920 ?
Des Anglais l'occupaient quand mon Grand-Père (Anglais) est venu (de Nice) y travailler pour eux vers 1927/28 ??
Merci d'avance si quelqu'un peut apporter une réponse.
Et continuez d'enrichir la Patrimoine mémoriel pour les jeunes générations.

CADI YASMINA

Bonjour,
C vrai, Il faut rendre hommage au CAID MOUSSA DAKKOUNI, il n'est pas une simple personne, hier je parlais avec mes collegues je leur disais je ne suis pas la fille de moussa dakkouni ca veut dire que je ne suis pas riche ils m'ont dit c'est qui moussa dakkouni je leur disais il était un caid et parmi les plus riches personnes au maroc d'apres ce que mon pére m'a raconté lah yrahmou,j'aime bien avoir plus d'information sur cette personne
merci bcp
Cordialement,
CADI YASMINA

 TJ

Bonjour,
Des préoccupations m'empechent d'etre au contact avec le site, un jour vous suprederez avec un manuel sur l'histoire du bled.
- Moussa Dakouni; il n'est pas un caid mais un tajer fort celébre. Mort à Casablanca, ruiné, et sans le moindre sous .Il passait ses derniers jours à El fida derb sultan. Une affaire mysterieuse couta la vie à l'une de ses femmes, quand il voulut epouser sa soeur. Moussa a passé la prison pour cette affaire ...
- Mlle Yassmina, votre arriére grand pére, jillali ould al abbaria, pére du cadi haj salah est un des signataires de la baia de moulay Hassan, voir nom sur la liste in site du ministére des habbous. Cadi Salah est remplacé , momentannement, vers fin années 40 par un cadi fassi: le pére de Mohamed El fassi.
- Mr Hassini; la famille a donné le nom à douar haj Amor, une femme habitait une belle maison s'appelait hajja Zahra. Haj Amor s'appelait Abba et etait infermier avec Dr Delamare. Son fils Mohamed ould Haj Amor le succede. Son nom evoqué par les chikhates qui chantait: "tabib lhaj amor".
- Lahdiyi: un grand proprietaire foncier à Jakma, douar lahdaya. A sahel des centaines d'hectares, autre centaine sur la route sidi rahal Chatii, et autres et autres.. Sa jeune femme, fille de Nouiga de Selahma, épousa aprés decés de Haj Hdiyi, le nommé ould laamoul du sahel, a eu avec lui une fille , marié à Driss ould Chayb: son fils sera le maitre de berrechid
merci

 TJ

Bel Ymam Lymam Hassan, résistant à ouled Hriz. Devint cheikh de la fraction des ouled Hajjaj Tiress, au lendemain de l'indépendance, vers fin 1956.

nadia

bjrs pouriez vous parler un peu plus de ouled ziane je suis a la recherche de mon histoire je sais que mon grand pére était trés conu la bas il fesait partit oci de la fantasia merci

nadia

il était mquadem

 TJ

En 1226 de l'hegire, de violents combats eurent lieu, entre les ouled Hriz et ouled Ziane, et se terminèrent par le triomphe des ouled Hriz . le chef des ouled Ziane, en ces temps de troubles, s’appelait Al yamani ; il était à ce point célèbre que les femmes des ouled Hriz , pour calmer leurs enfants, les menaçaient de Ziani : « Ez ziani aji » ( le ziani vient !).

CADI YASMINA

Rebonjour,
Merci pour ces informations Mr TAHER JILALI de tte facon la fille de Mr MOUSSA DAKKOUNI était la conjointe de Mon Oncle MOHAMMED lah yrahmou, elle est toujours vivante et elle vit à casablanca avec ses enfants
Cordialement,
CADI YASMINA

 TJ

Bonjour Yassmina
Haj Salah ben Haj Jillali possedait au moins deux maisons à Dar El Beida, ou il vivait; l'une d'une superficie de 780 m2 , achetée en 1923 de chez Haj Driss Meknassi El Bidaoui, et située à Rue du dispensaire N° 163. L'autre, d'une superficie de 300 m2, sis 'impasse El Miloudi.

CADI YASMINA

Bonjour,
Merci beaucoup pour ttes ces informations, j'aime bien savoir si ces maisons existent toujours, juste pour les visiter et avoir une idée.
A titre d'information, moi et ma petite famille on vit dans un appt en location alors que mon pére était un caid il occupait le poste de chef du service des passeports dans les années 60, c'est rare de trouver des gens honnetes comme lui, je suis trés fiere de lui lah yrahmou
Cordialement,
Yasmina

Amelie

Felicitations pour tout ce travail de recherche et cette connaissance!
J'aurais voulu avoir des informations sur mes ancetres. Haj Bouchaib ben Khadir a Ouled Allal Ouled Hriz et Moulay Jilali(ouled Syed - Kadiri)- qui viendrait de Bagdad?
Merci beaucoup!
A.K

DAHBI

Merci beaucoup pour ce travail gigantesque pour faire vivre la mémoire et nous faire connaitre notre hisoire et nos racines.

Tahir JILLALI

Bel Khadir
Demeurant à douar chrakna, ouled Allal, sont les descendants d’ Ahmed et de Omar ben Mohamed Bel khadir, à savoir :
A°) Ahmed Bel Khadir , époux de Fatna bent Mohamed, mort en 1915 , et ayant pour enfants :
1)Mustapha, marié à Rkia bent Lahcen en 1917.2) Rahma, mariée à Maati ben Bouchaib qui est mort en 1922 ; 3) Abdellah, marié à Lalla bent El Hadj en 1925 ; 4) Bouchaib, marié à sa cousine Malika bent Omar ben Mohamed Bel Khadir, en 1909 ; 5°) Zahra, mariée à jillali ben Abedelkader en 1910
B°) Hadj Amor Belkhadir, époux de Rkia bent Lahcen, mort en 1923, et ayant pour enfants :
1) Aicha ,mariée à Ahmed ben Bouchaib qui est mort en 1923.2) Malika, marié à son cousin Bouchaib precité.3)Rahma, mariée à Bouchaib Ben Maati en 1926 , 4) Abdelkader, 5) Amina, mariée à Ahmed ben Jillali en 1922, 6) Omar,7) Abdelkader , 8) Fatima, mariée à Hattab beb Naceur en 1911, 9) fadila , mariée à bOuchaib Bel Haj en 1911 .

ghita

Merci Mr. TAHIR Jillali pour toutes ces informations sur BERRECHID

Et si vous pouvez me donner des informations sur BOUCHAIB BEN MOHAMED BEN HSSINE ;

Et comme mes origines sont de cette région; je serais très heureuse car je me sens un peu déracinée

Tahir JILLALI


Rebonjour Mr Dahbi
Haj Buchaib Bel Khadir etait notable nommé à la jemaa de fraction Fokra, de la tribu ouled Hriz, depuis la creation de celle-ci en 1922 jusqu'en 1928

Tahir JILLALI


NOTABILITE ABBARA

Enigmatique est le nom que porte le peuple de "Abbara". Les Abbara ne seraient ils pas le residu d'une grande tribu, en deplacement, qui s'etait fixée sur le territoire, comme illustre la traduction du vocable, ou bien seraint ils , tout simplement, des elements disparates, soudés avec les descendants d'un ancetre oublié, surnommé Abbar?! Il existe des abbara fixés sur le territoire du tirss et autres au Sahel des ouled Hriz. Ceux du tirss, les plus proche du centre de Berrechid, semblent former un ilot, englouti dans les grands espaces occupés par les fokra, qui invoquaient à leur egard un prejugé malefique; celui du mauvais œil!
Le clan le plus puissant des abbara du tirs est constitué par les ouled Breick . Aussi, les Abbara et leurs voisins les ouled Moussa ne formaient qu' une seule fraction , que commandait cheikh Bouchaib ben Ahmed Bel Maalem, à la veille du Protectorat francais. Au 19° siecle , les grands d'Abbara charchaient la protection auprés des puissances etrangeres pour échapper aux abus de leur caid. C'etait le cas de Haj Jillali Ben Ahmed Bel maalam(Belgique) et son frere Abdessalam (USA); Mohamed ben Thami (Belgique), marié à Dame Fatima bent Mekki Bel Mir en 1891 ainsi que son gendre Mekki Bel Mir(Espagne); Maati Bel Hadj et son frére Hamou (Bresil);
La notabilité des abbara, au debut du siecle ecoulé, comprenait: Cheikh Hadj Rguig ben Ali, marié à Dame Arbia bent Thami en 1904, qui etait nommé Cheikh de la fraction Abbara et ouled Moussa en remplacement de Haj Bouchaib ben Ahmed Ben Lamaalem. Il etait egalemement nommé, avec Mohamed ben Thami, notables membres de la jemaa des ouled hriz lors de la creation de celle-ci en 1917. Mohamed Ben Thami etait auusi membre à la societé de prevoyance de Ber Rechid , qui avait parmi ses objets, " de permettre aux cultivateurs indigénes, par prêt en argent ou en nature de maintenir et de developper leur culture et leur plantation, d'ameliorer et d'accroitre leur outillage agricole et leurs troupraux".
Mohamed Ben Thami etait remlacé après son decés, à la societé de prevoyance de Ber Rechid, par Zine Ben Smael ben Chafi en 1927, qui à son tour sera remplacé, après sa mort en 1938 , par Mohamed ben Hattab allali, époux de Fatima , fille du caid Abdessalam Barchid.
La famille " ba Zine" Ben Smael etait reputée par sa generosité et son hospitalité dans le terroir des Ouled Hriz. Ba zine, marié à Dame Aicha bent Bouchaib, avait pour fréres Haj Ali, Omar et M'hamed. Un de ses neveux, Abdelmajid ben Driss ben Zine, ouvrait dans les années soixante dix, un salon de coiffure moderne à coté du Café de France, au boulevard principal de Berrechid.
En cette année, le clan des Abbara ouled Breick vient d'etre porté, à la deuxiéme chambre du Parlement, par son mandataire au sein de la CR sidi Mekki, Mustapha El Hiba, qui fait partie de la nouvelle élite au pouvoir à Berrechid. Son gendre, encore plus jeune, Abdelghafour Dahane, fait partie du groupe du conseil municipal de Berrechid, et veille sur la premiere equipe du foot ball de la ville.

TJ

Je suis Mme PUCH Paulette veuve d' Achile PUCH nous avons vécu à Berrechid de 1947 a 1957 date de notre départ en France. Mon mari est arrivé en 1923 à Berrechid (où son travaillé aux travaux publics), il faisait parti de l' équipe de tennis avec les Frances et les Hugel il était trés amis avec Riri valentin. En 1951 mon mari a joué occasionnellement un dimanche à Settat avec l' équipe de foot de Berrechid et pendant le match sur les gradins un spectateur m' a gravement insulté ,mon mari est sorti du match et de ces gonds!!! et lui a donné une bonne raclée mais il s' est trouvé que cet homme était commissaire de police en civil et mon mari fût conduit au poste est emprisonné .A la fin du match toute l' équipe ,les spectateurs et les dirigeants de Berrechid sont allés au commissariat afin de faire libérer mon mari .Peut être est ce l' histoire que Mr DJILLALI a évoqué?

Rédigé par: MME puch paulette | 01 novembre 2009 à 20:3

Tahir jillali

TALAAOUET: OULED HSSINE

Dans les temps lointains, un patriarche qui s’appelle Abdessalam est venu de Doukkala avec ses deux jumeaux, Hassan et Houssine ; ils s’installent à Talaaouet et bientôt leur progéniture se multiplie jusqu’à donner douar Touama ( cad les jumeaux).
Dans la lignée de Hassan, se distingue le clan du cheikh Abdelkader ben Bouazza Ettaalaouti Ettoumi ; son fils fkih Bouazza est l’époux de Rkia la fille du fortuné Mohamed ben Sghir, dit ould Hdia, qui est décédée en 1912.
Dans la filiation de Hssine émergent les chioukhs de Taalaouet, entre autres ; cheikh Mohamed ben Hssine II, qui est remplacé après sa mort par son frère cheikh Ali ben Hssine II. Plus tard, vient le tour de Cheikh El Aydi ben Ali ben Hssine qui est parti à la Meque en 1939. Il est remplacé après sa mort par son fils Mohamed El Ouazzani ould Cheikh El Aydi, pére d'Ahmed Ouazani, ex président de la CR ouled saleh.
Bouchaib ben Mohamed Ben Hssine n’a pas hérité la charge de son père, il devient un censal anglais, et bénéficie de la protection anglaise face au makhzen local du caid Abdsslam Ber Rrechid. Après la défaite de l’armée du Sultan My Abdelaziz devant le prétendant Bouhmara, en 1903, et la mort du caid des ouled Hriz et son adjoint Haj Ahmed Boudrouba dans cette bataille, les ouled hariz entrent en siba tandis que Bouchaib ben Mohamed ben Hssine se rallie à Mohamed ould Haj Hammou , et participe à ses cotés au sillage et à la destruction de la kasba de Ber Rechid en 1905.
Haj Mohamed ould Haj Hamou est le fils de Hamou ben Ahmed ben Jillali El Fakri el Allali , ce dernier , cumule la charge de caid des ouled Hriz et de gouveneur de Casablanca entre 1903 et 1905. Son fils Haj Mohamed se marie à Fatna bent Cheikh Ali ben Hssine. Et un autre fils, Hattab ould Haj Hamou , qui devient un censal français, se marie à Rkia bent Bouchaib ben Hssine. Ce Hattab est l'ancetre de feu Mohamed Khalifa, ex joueur et dirigeant du CAYB, et ex président du conseil municipal de Berrechid.
Poursuivi pour avoir déclaré la guerre sainte ( le jihad) , contre l’armée d’occupation à Casablanca en 1907, Mohamed ould Haj Hammou est arrêté à Ber Rechid , le 14 janvier 1908, par les troupes du General d’Amade; il est condamné à la détention perpétuelle par le conseil de guerre français, puis incarcéré à Oujda ou il trouve la mort.
Bouchaib ben Mohamed ben Hssine est un partisan du fkih el Kettani qui est mort sous la torture par le makhzen de My Hafid , signataire du traité du Protectorat en 1912. Bouchaib ben Hssine est emprisonné de ce fait, il est tué la même année en s’apprêtant à quitter Rabat et il est enterré à Chellah.
Aussi, appartiennent à la lignée de Hssine : les descendants de Mohamed El Bergachi ben Haj Larbi ben Taybi , le frère de Hssine II. Et, les descendants de Ben Daho ben Maati ben Mohamed ben Hssine. Ce Ben Daho est l’epoux de Touhamia la fille du cheikh El Aydi ; son fils feu Haj Abdellah ben Daho est le fondateur de l’entreprise « Briqueterie Hssine ».
De la famille Hssine sont sorties; Amina bent Cheikh Ali Ben Hssine qui s’est mariée à Bouazza ben Amor , douar Shaabat en 1922 , et Zoubida bent Cheikh El Aydi, épouse d’Ahmed le fils du caid Thami Bel Aydi des ouled Ziane.

BEN MOUSSA

bonjour, je crois que vous n'avez pas bien répondu a YASMINA concernant moussa dakkouni , le monsieur que vous avez cité et qui est mort ruiné a derb seltan a casa était le moussa dakkouni fils et non pas le moussa dakkouni père qui était un CAID et un
grand homme de la région de OULD HRIZ .

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Voyagez dans le temps...

  • ...à la rencontre du Maroc de jadis. Découvrez les paysages, événements historiques et personnages d'autrefois, à travers une vaste collection de cartes postales, gravures, photographies, affiches et monnaies anciennes.

    MarocAntan publie régulièrement de nouveaux documents, que vous êtes invités à commenter. Vous pouvez aussi nous faire partager vos souvenirs ou mettre en ligne vos propres images. En savoir+

    Cliquez pour envoyer un courriel.

    + Translation / Übersetzung

    English Deutsch

La voix du passé

Affiches anciennes

  • Quelques affiches pour retrouver l'atmosphère d'autrefois. Publicitaires, informatives ou politiques, elles sont le reflet d'une époque.

Monnaies d'antan

  • Amateurs de numismatique, accédez à un fond remarquable de monnaies anciennes du Maroc : billets de banque et pièces en or ou argent, datant du Xème au XXème siècle.

Cartes & plans

  • Consultez, compulsez des cartes du Maroc de jadis et partez en expédition sur les chemins du passé. Si vous possédez une cartographie ancienne, envoyez-nous en une copie haute résolution.

Visitez aussi...

  • Cliquez pour visiter MarocAuction.
  • Cliquez pour visiter MarocAntics.
  • Cliquez pour afficher notre sélection de liens.

Conditions

  • Creative Commons License

Références

  • ■ Référencer et se syndiquer

    Référencez MarocAntan. Abonnez-vous à MarocAntan.
  • ■ Marque-page

  • ■ Classements et top-trucs
  • ■ Visites du monde