Actualité

  • Publiez sur MarocAntan vos documents anciens (cartes, photos, affiches, monnaies...) : envoyez par e-mail des copies numériques en haute résolution et participez ainsi à la construction d'une vaste banque d'images gratuite sur le Maroc d'autrefois.

    ■ ■ ■

    Informez-vous sur la vie du site (en savoir plus).

    ■ ■ ■

    Effectuez vos recherches sur le Maroc ancien et consultez les petites annonces.

    ■ ■ ■

    Nouveau ! Découvrez RadioAntan.

Cartes postales & photographies

  • ■ ■ ■ Villes et campagnes

    Survolez la carte interactive : des info-bulles vous indiquent le nom des différentes régions du Maroc. Cliquez sur chacune d'elles pour afficher les images correspondantes. Et commencez le voyage...

    Agadir et sa région Casablanca et sa région Fès et sa région Marrakech et sa région Meknès et sa région Ouarzazate, Zagora et le Sud Oujda et l'Est Rabat et sa région Safi, Essaouira et leur région Sahara et confins sahariens Tanger, Tetouan et le Nord
  • ■ ■ ■ Nos aïeux et les vôtres

    Une galerie des principales figures du Maroc d'antan : souvent étonnantes, toujours émouvantes. Peut-être y reconnaîtrez-vous l'un de vos parents ?

  • ■ ■ ■ Grande et petite histoire

    Le récit imagé de l'histoire du Maroc aux XIXème et XXème siècles, ainsi que de sa relation passionnée avec la France.

Livres & textes

  • Améliorez votre connaissance du Maroc d'autrefois, grâce à des ouvrages anciens ou contemporains. Bibliophiles, érudits ou curieux, découvrez et proposez les titres indispensables.

Rechercher dans MarocAntan

Ils font le site

Communauté

  • Communauté de MarocAntan sur MyBloglog

« Agadir aguiche | Accueil | Le centenaire (12) »

Commentaires

Rachid

Ah ! Ifrane...C'est mon coin. Durant l'été avec mes amis on quitte pour une ou deux heures Imouzzer pour allé prendre un café a Ifrane.
La ville est de plus en plus belle, très propre, toute verte. Il y a une université américaine dont voici le site web :

Nabil

Ou est le site?

perrod

De quand date votre photo ??

J'ai une photo originale de mon père aviateur Juin 1934 !!

perrod

J'oubliai beaucoup d'autres photos de la même époque !!

Mon Héritage ...

Mohammed  EL AOUENE

Cette carte postale daterait des années 1940...

bilal

Zakaria

la ville d'ifrane et la ville d'azilal partagent plusieurs ponit en communs le calme, la nature, ca serai interessant de faire un catalogue nationale des régions montagneuses marocaines

Zakaria

la ville d'ifrane et la ville d'azilal partagent plusieurs ponit en communs le calme, la nature, ca serai interessant de faire un catalogue nationale des régions montagneuses marocaines
http://www.maroc-azilal.blogspot.com

Hellard

Bonjour
j'aimerai avoir des photos du Maroc avant 1800 est ce posssible...voici mon adresse
[email protected]
Je suis interessé par des images du sud Zagora par exemple

merci....et bonne fin d'année 2007

C'est extraordinaire Si Zakaria ! Natif de la ville d'Ifrane mais d'origine attabi (Tribu des Aït Attab dans la province d'Azil..Mon douar est Taourirte , commune de Tisqi...Bien sûr que je connais très bien Azilal, les cascades d'Ouzoud, Bine El Ouidane, Ouaouizeght...J'y passe quelques jours chaque année...

Sincèrement :
Mohammed EL AOUENE

Amraoui

Salam, la ville d'Ifrane a t - il un site web, si oui vous pourrez me l'envoyer.
Merci

Alexandre Nodopaka

C'est incroyable de voir le lion sur lequel j'ai joue en 1949-1951

Mohammed  EL AOUENE

Une dépêche de la MAP
SM le Roi préside la signature d'une convention sur le projet d'aménagement hydro-agricole dans la province d'Ifrane
SM le Roi Mohammed VI a présidé, mercredi à Ifrane, la

cérémonie de signature d'une convention relative à la réalisation des travaux d'aménagement hydro-agricole et de points d'eau dans la province d'Ifrane, pour une enveloppe budgétaire de 42 millions de dirhams (MDH).
Cette convention a été signée par MM. Chakib Benmoussa, ministre de l'Intérieur, Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture et de la Pêche maritime, Karim Kassi Lahlou, gouverneur de la province d'Ifrane, Boubker Bouchrit, président du Conseil provincial d'Ifrane et Mahdi Fakhim Lamrani, président du Groupement des communes "Attanmiya".

Ce projet vise l'amélioration du niveau de vie des habitants en milieu rural, la rationalisation des eaux d'irrigation et la lutte contre les effets de la sécheresse, l'amélioration du rendement du réseau d'irrigation, la satisfaction des besoins en eau d'irrigation, l'augmentation de la production et de la productivité, et l'intensification et la valorisation de la production végétale.

Le projet porte notamment sur la réalisation des travaux d'aménagement hydro-agricole, la création et l'équipement de 9 points d'eau, la construction de saguia et travaux annexes (85 km), la réhabilitation et la mise à niveau de saguia endommagées (20 km), l'organisation des agriculteurs dans le cadre d'associations des utilisateurs d'eaux à des besoins agricoles ainsi que le renforcement des capacités organisationnelles et de gestion des agriculteurs.

Financé dans le cadre d'un partenariat entre le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime (25,2 MDH), le ministère de l'Intérieur (8 MDH) et le groupement des communes "Attanmiya" et le Conseil provincial d'Ifrane (8,8 MDH), ce projet bénéficiera à huit communes rurales (16 périmètres irrigués) et à quelque 78.000 habitants, dont 12.000 agriculteurs.

Le projet, dont la durée de réalisation est de deux ans, porte sur une superficie de 10.000 ha et permettra aussi d'améliorer les rendements des cultures à hauteur de 147 pc en particulier le blé (7320 ha), les céréales (60 ha), les cultures fourragères (1800 ha), les légumineuses (90 ha) et les plantations d'arbres fruitiers (730 ha).

Il permettra aussi d'améliorer le revenu net à l'hectare qui passera de 14.000 DH à 30.000 DH et générera 210.000 jours/travail durant le délai de réalisation et 550.000 j/t/an à terme.

A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur plusieurs programmes portant sur la réhabilitation de la biodiversité du Val d'Ifrane, la gestion des ressources en eau dans les lacs naturels et Val d'Ifrane, la gestion des ressources en eau pour l'alimentation de Dayet Aoua et du val d'Ifrane ainsi que sur le projet d'aménagement de la station d'élevage de l'écrevisse à pieds rouges à Ras El Ma.

SM le Roi s'est également enquis du diagnostic des ressources en eau dans la zone d'Ifrane et de la biodiversité et de l'état paysager du Val d'Ifrane.

Dans la province, le régime hydrique est caractérisé par l'irrégularité des écoulements (écoulement saisonnier +décembre-juillet+ sur le tronçon Tarmilat-Ain Vittel, écoulement pérenne sur le tronçon Ain Vittel-Zaouiat Sidi Abdesslam, alimenté par la source Zerrouka). Le couvert végétal est marqué par la dédensification des peuplement (sénescence des arbres à longévité courte +peuplier, saule+, surpâturage compromettant la régénération naturelle...) et la dégradation des habitats aquatique et terrestre (réduction des débits et pollution des eaux, perturbation des cycles de vie de la faune par la forte fréquentation touristique).

L'incompatibilité de l'usage actuel avec les impératifs écologiques de la gestion durable a ainsi provoqué la dégradation localisée de la qualité paysagère et de biodiversité du site.

Concernant les ressources en eaux dans la zone d'Ifrane, la baisse des débits des sources est le résultat des effets conjugués de la sécheresse et des pompages et les prélèvements croissants des eaux souterraines sont induits par l'augmentation des superficies irriguées (1200 ha en 1996 et 5.000 ha en 2007). Il faut aussi noter une baisse des précipitations de 18 pc en moyenne avec une fréquence plus élevée de sécheresse depuis 1972.

Pour faire face à ces dysfonctionnements, plusieurs projets et actions sont programmés dans la région d'Ifrane.

D'un coût de 9,3 MDH, le programme de réhabilitation de la biodiversité du Val d'Ifrane (2009-2012) porte sur la régénération à base d'espèces autochtones dans les zones nues ou à faible densité (frêne, if, érable, chêne vert, houx, ronce, aubépine, églantier), la végétalisation à base d'espèces locales du talus au pied du muret de portion longeant la route, la mise en cloche de zones pour la conservation d'espèces remarquables des faune et de flore, la restauration de l'écosystème aquatique de l'oued Tizguit par le déversement d'espèces piscicoles (Ecrevisses, Gambusia, truite fario, truite arc-en-ciel) et l'aménagement du cours d'eau, la création d'une station d'élevage d'écrevisses à pieds rouges à Ras El Ma.

Il concerne aussi l'aménagement d'aires de stationnement et sensibilisation pour la régulation de la fréquentation en vue d'un équilibre entre l'accueil du public et la préservation du site.

Concernant la gestion des ressources en eau pour l'alimentation des lacs naturels et du Val d'Ifrane, les opérations de soutien et de maîtrise des écoulement portent sur la construction d'un petit barrage sur l'oued Tizguit, la construction de systèmes de digues et tranchées pour dévier les écoulements de l'oued Gantra et des Chaabas vers Dayet Hachlef et Dayet Aoua, le transfert par pompage vers le Val d'Ifrane à partir de la source de Zarrouka et le transfert d'eau par dérivation de l'oued Tizguit vers Dayet Aoua via un ouvrage hydraulique.

La gestion des ressources en eau dans la zone d'Ifrane consiste en la réduction de la pression sur les ressources hydriques à travers la délimitation des terrains irrigués existants, l'interdiction de l'extension des périmètres irrigués, la reconversion de l'irrigation gravitaire en irrigation localisée et la délimitation du domaine public hydraulique et création de périmètres de sauvegarde et d'interdiction.

Elle porte aussi sur le développement des ressources en eau alternatives par la réutilisation des eaux usées traitées de la ville d'Ifrane et par l'étude de faisabilité du transfert d'eau du haut Sebou (barrage M'DEZ) pour satisfaire les besoins en eau potable et d'irrigation assurées actuellement par pompage.

Le barrage M'DEZ, dont le volume de la retenue est de 600 Mm3, permettra la protection contre les inondations, la production d'électricité et l'irrigation (durée des travaux 4 ans).

La province d'Ifrane, réputée aussi par ses dayas, lacs et sources et par la prépondérance des eaux souterraines par rapport aux eaux de surface (nappes : 2700 km2), est connue par l'importance du couvert forestier (42 pc), la richesse de la faune terrestre et aquatique (50 pc d'espèces de mammifères et 60 pc d'espèces d'oiseaux du Maroc) et la présence de paysages et de sites naturels remarquables (Val d'Ifrane, cascade de zaouyat Ifrane, gorges de Koubat, site d'Ajabou...).

Le projet d'aménagement de la station d'élevage de l'écrevisse à pieds rouges à Ras El Ma, qui s'ajoute aux autres projets programmés dans la province, vise le développement de cette espèce en voie de disparition au Maroc et la production annuelle de 40.000 estivaux pour le repeuplement des écosystèmes astacicoles.

Il s'agit de la réalisation d'une écloserie de 120 m2 avec 16 bacs d'éclosion, de 16 bassins en terre sur 800 m2, d'un laboratoire sur 60 m2 et d'une unité de stockage sur 90 m2. Le cycle d'élevage en intensif est de 4 ans.

MAP

!uopiouyhiuohi hmi iumpou je ses pas écrire fransé

hamid

bjr. je serais reconnaissat de resevoir des photos d'ifrane des annees 60 et 70 et surtout de l'ecole centrale d'ifrane ou j'etais eleve a ctte epoque

cousine de mohammed el aouene

toutes mes condoleances a la familles el aouene et toutes ses proches,monsieur mohammed el aouene et mort le 10 janvier 2010 ina lilahi waina ilayhi rajioune

Abdellah Naguib


A la suite de cette perte cruelle, je présente toutes mes condoléances à la famille de Si Mohammed El Aouane.

Pierre Méteyer

Je viens d'apprendre que M. Mohammed El Aouene n'est plus. J'aurais tant aimé le rencontrer.
Je prie la famille de Mohammed de croire en l'expression de ma profonde émotion.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Voyagez dans le temps...

  • ...à la rencontre du Maroc de jadis. Découvrez les paysages, événements historiques et personnages d'autrefois, à travers une vaste collection de cartes postales, gravures, photographies, affiches et monnaies anciennes.

    MarocAntan publie régulièrement de nouveaux documents, que vous êtes invités à commenter. Vous pouvez aussi nous faire partager vos souvenirs ou mettre en ligne vos propres images. En savoir+

    Cliquez pour envoyer un courriel.

    + Translation / Übersetzung

    English Deutsch

La voix du passé

Affiches anciennes

  • Quelques affiches pour retrouver l'atmosphère d'autrefois. Publicitaires, informatives ou politiques, elles sont le reflet d'une époque.

Monnaies d'antan

  • Amateurs de numismatique, accédez à un fond remarquable de monnaies anciennes du Maroc : billets de banque et pièces en or ou argent, datant du Xème au XXème siècle.

Cartes & plans

  • Consultez, compulsez des cartes du Maroc de jadis et partez en expédition sur les chemins du passé. Si vous possédez une cartographie ancienne, envoyez-nous en une copie haute résolution.

Visitez aussi...

  • Cliquez pour visiter MarocAuction.
  • Cliquez pour visiter MarocAntics.
  • Cliquez pour afficher notre sélection de liens.

Conditions

  • Creative Commons License

Références

  • ■ Référencer et se syndiquer

    Référencez MarocAntan. Abonnez-vous à MarocAntan.
  • ■ Marque-page

  • ■ Classements et top-trucs
  • ■ Visites du monde