Actualité

  • Publiez sur MarocAntan vos documents anciens (cartes, photos, affiches, monnaies...) : envoyez par e-mail des copies numériques en haute résolution et participez ainsi à la construction d'une vaste banque d'images gratuite sur le Maroc d'autrefois.

    ■ ■ ■

    Informez-vous sur la vie du site (en savoir plus).

    ■ ■ ■

    Effectuez vos recherches sur le Maroc ancien et consultez les petites annonces.

    ■ ■ ■

    Nouveau ! Découvrez RadioAntan.

Cartes postales & photographies

  • ■ ■ ■ Villes et campagnes

    Survolez la carte interactive : des info-bulles vous indiquent le nom des différentes régions du Maroc. Cliquez sur chacune d'elles pour afficher les images correspondantes. Et commencez le voyage...

    Agadir et sa région Casablanca et sa région Fès et sa région Marrakech et sa région Meknès et sa région Ouarzazate, Zagora et le Sud Oujda et l'Est Rabat et sa région Safi, Essaouira et leur région Sahara et confins sahariens Tanger, Tetouan et le Nord
  • ■ ■ ■ Nos aïeux et les vôtres

    Une galerie des principales figures du Maroc d'antan : souvent étonnantes, toujours émouvantes. Peut-être y reconnaîtrez-vous l'un de vos parents ?

  • ■ ■ ■ Grande et petite histoire

    Le récit imagé de l'histoire du Maroc aux XIXème et XXème siècles, ainsi que de sa relation passionnée avec la France.

Livres & textes

  • Améliorez votre connaissance du Maroc d'autrefois, grâce à des ouvrages anciens ou contemporains. Bibliophiles, érudits ou curieux, découvrez et proposez les titres indispensables.

Rechercher dans MarocAntan

Ils font le site

Communauté

  • Communauté de MarocAntan sur MyBloglog

« Les conquérants à Berrechid | Accueil | Le retour du roi »

Commentaires

Fili Touriya

Merci beaucoup pour ce site que j'ai trouvé par hasard en faisant une recherche sur "Touria Chaoui". L'article qui en parle est très intéressant même s'il pose plus de questions qu'il ne donne de réponse... mais c'est un début. Je suis né moi-même dans les années soixante et mon prénom a été lié à celui de Touria Chaoui. Mes parents m'ont toujours dit l'admiration qu'ils avaient pour elle en tant que première femme pilote. J'ai passé ma vie à essayer d'être digne de ce nom prédestiné au ciel (Touria en arabe c'est la Pléiade!). Je m'amuse à lui donner un autre sens qui siérait bien à celui deT. Chaoui c'est la "révolutionnaire"...
En tout cas merci pour cet éclairage sur une femme qui mérite qu'on perpétue son nom.

EL AOUENE

Extraordinaire on ne parle que "hrizi" ou presque à Marocantan ?????

Amine Chaoui

Cet arcticle est excellent...
Je tiens tout d'abord à exprimer ma reconnaissance, et mes profonds remerciements autant que neveu de Touria " que dieu l’ait en sa sainte miséricorde ".
C'est la premiere fois que je tombe sur un article comme celui ci parlant de ma tante Touria.

Mustapha de Taroudant

Hi..congratulation first for this excellent site ..Well done !!!... I m one of those pationates for the Moroccan (19th/20th century) history therefore I ve gathered a lot stuff, especially postacrds and photos...Among them I have a Press News photo of the funeral of Toria chaoui..so if u re interested, drop me a line and I ll send u a scan...AND TO ALL OF U..PLEASE VISIT TAROUDANT...IT S AN EXCELLENT TOWN...;-)

Ali,ouèbe-maistre

Hello Mustapha!
Thank you for your message. As you may guess, we all love Taroudant and the "roudanis", despite the fact that some luxuous hotels of your so beautiful town are not always at the suitable level.
We are very interested by the Touria Chaoui funeral photos,and would be glad to publish such rare and interesting documents
Can you mail detailed numeric photos ?
Thank you for your collaboration to Marocantics.

Mustapha de Taroudant

Hi..Thank u for ur quick reply..As I m sure u know; the luxury is in the warmth of the ROudanis and the magic of the surroundings of this wonderful place...as for the luxury hotels : Ils sont seulment pour Mr&Mme Dubois ,avec leur petite retraite et vetments d´autrefois,c est leur petit moment de joie, pour jouer des bourgeois..!!!
Please send me ur email so I can scan the picture to u...

Mustapha roudani

Hi...Salamu Alaikaim AL Hbab..I just sent the scanned picture of the press photo of the funeral of Touria Chaoui (Rahimaha ALLAH) to this email address : [email protected] ..Hope it pleases u ...

Mustapha ROUDANI

Bonjour ..Salam oulaikom.. J ai une photo de Si Mohmed Tazi, le khalifa du Pasha de Fés dans les anneés 20s/30s...Ya quelquin avec plus d infos sur cette personalité..??? Merci

Omar Mounir

J'ai dédié à Touria Chaoui l'un des mes ouvrages, "Nécrologie d'un siècle perdu", paru aux Éditions Marsam (Rabat) en 2003 . Elle émergeait du lot au cours de ce siècle que je visionnais. Mais je n'avais rien sur elle. Je me suis alors dit : la moindre des choses est de lui dédier cet ouvrage.
Ahmedi Touil l'aurait tuée parce qu'elle aurait refusé sa demande en mariage. Mais tout cela reste à prouver. Touil lui-même allait mourir, assassiné, quelques temps après...
Merci.
Mounir

doudi

bonjour ,
j'avis quatorze ans au moment de ces faits et je me rappelle bien de touria chaoui , tous les journaux de l'epoque parlaient d'elle , touria a pilotè l'avion avant l'indèpendance , la preuve c'est elle la premiere qui a saluè l'arrivèe de sidi mohamed ben youssouf lors de son retour au maroc apres son exil en l'escortant jusqu'à l'aeroport de rabat avec son petit avion , en plus tous les marocains de cette èpoque savaient qui a appri à touria à piloter un avion , c'est un pilote français de l'armèe de l'air française , on les voyait ensemble sur les photos des journaux de l'èpoque , le petit marocain , la vigie et al machahid ,
il ne faut pas attendre 50 ans pour que la commission de veritè et de rèconcilliation pour nous dire que c'est ahmed touil qui a tuè touria ,on le savait à l'èpoque et on savait aussi que c'est lui qui a tuè aussi le comèdien lahbib kadmiri parceque ce dernier se moquait , dans ses sketchs des marocains qui voulaient apprendre à lire et à ècrire lors de la premiere analphabètisation ,il a tuè touria parcequ'elle frèquentait ce pilote français ,rien à avoir avec une demande en mariage on savait tout ça à l'èpoque ,

doudi

puisque on vivait les moments du maroc antan .le maroc sous protectorat de la france , nous devons aussi parler de la rèsistance marocaine , à part celle menèe par feu S.M.Mohamed V ( Sultan du carrière central , nom donnè à Sidi Mohamed par Boniface Controleur civil de Casablaca ), les soulèvements du peuple contre l'exil de son sultan et quelques vrais rèsistants comme Zerktouni , Allal ben Abdellah qui s'est jetè avec sa voiture sur le cortège de Ben Arafa , Houmane ElFatouaki à Marrakech , le tueur de Tadla par les français ou le lion de l'Atlas par les marocains ,Elhansali, un simple berger qui a menè des actions contre les français avant l'exil du feu Sidi Mohamed ben Youssef , en 1951; les marocains d'après le protectorat ne connaissent rien sur la rèsistance marocaine contre les français , comme les autres peuples qui ont menè une lutte acharnè contre l'occupant, nous n'avons aucuns tèmoignages ou livres ècrits , pourtant il y a plus de 200 000 rèsistants , aucun d'eux n'a relatè ce qu'il a fait contre les français .

LFAKIR

En 2002, l'encyclopédie du Maroc, "MAALAMAT AL MAGHRIB" (معلمة المغرب), a publié dans son volume 16, page n° 5273, un article de Rkia BELMKADDEM retraçant la vie de la regrettée Touria CHAOUI juqu'à sa mort tragique en mars 1956 . Cet article, illustré de la photo de la défunte, puise sa matière dans cinq sources bibliographiques (revues, archives, Encyclopédie des Célébrités Marocaines volume 9 موسوعة أعلام المغرب).

Osire Glacier, auteure de l'article

Je souhaite vous remercier tous pour votre intérêt pour Touria Chaoui, la pionnière pilote du Maroc. Je viens d'avoir de l'information supplémentaire de la part d'une historienne polonaise, Agnieszka-Joanna Ciellikowa. L'auteur polonais J. Grzedzinski lui a dédié un livre dans les années 60. Aussi, Il y aurait des documents de Casablanca des années 50 avec le nom du colonel de Grzedzinski ou du Christian Ostroga, sous le titre de «En Vol» ou «Carnet de Vol» où il est question de cette pilote révolutionnaire.

Ali,ouèbe master

Merci pour ces nouvelles informations, Melle Glacier.Si vous arrivez à obtenir des précisions sur l'éditeur de l'ouvrage en question ,ainsi que sur les documents relatifs à Casablanca, vous seriez très aimable de nous en faire profiter

lamia

Hello everyone, I am so surprised to find such an article about touria chaoui, I have to thank all of you. I want to say that they must teach about her in schools to make the new generation know about her, unfortunately if you’ll ask any Moroccan young man/woman they will not know her even she is part of the history of Morocco …… so sad really

geoni andre

Bonjour a tous je suis un ancien du maroc. Si quelqu'un pouvait me donner quelques références sur des ouvrages traitants sur la resistance marocaine au colonialisme , je lui en serais trés reconnaissant. Toutes mes amitiés ´à ceux et celles qui ont vécu cette periode et a tous ceux qui continuent a vivre dans ce merveilleux pays André

Naguib Abdellah

Bonsoir André, les publications en français traitant de la résistance marocaine au colonialisme sont à ma connaissance et sauf erreur de ma part "rares"...

j'ai une vingtaine d'ouvrage en arabe, traitant de "la résistance marocaine"

Les seuls ouvrages en francais en ma possession sont:

-La naissance du syndicalisme de Tayeb ben Bouazza.

-Justice patrie de l'Homme de Jean-Charles Legrand, le grand avocat des résistants marocains.

-Abdou, le fida I, Roman-Chronique d'une résistance ordinaire de Moulay Hachem EL AMRANI.

N.B le Haut Commissariat des anciens résistants et membre de l'armée de libération publie régulièrement des ouvrages.

Mustapha BERRAHO


Il est vraiment honteux que si on pose aujourd'hui la question "Connaissez-vous Touria Chaoui?" à la quasi-totalité des marocains, on se verrait répondre que c'est peut-être une comèdienne ou une chanteuse! N'est-ce pas honteux?

Naguib Abdellah

Bonsoir Mustapha,
Vous écrivez:
Il est vraiment honteux etc...

Eh bien mon cher Mustapha, durant la période coloniale, on nous apprenait l'histoire du Maroc à partir de Arbaoua à l'exclusion de Tanger Ville dite "Internationale" Sebta et Melilla évidemment! et la petite enclave d'Ifni et la cerise sur le gateaux, nous devions aussi ignorer Tafaya! comment vous ne savez pas que les Anglais avaient "leur" Factory Ah non!

Treve de plaisanterie, il faut savoir que nous sommes obligés de nous farcir (pour des raisons commérciales aussi) de beaux livres sur l'histoire de notre pays qui sont édités, comme par hasard en fin d'année!

Ces "beaux livres" nous expliquent à nous Marocains:

le henné, le hargouss l'awcham, haba (jeu), ezziara d'essadatt,la fantasia,les moussem, le couscous les tajines aux poireaux, aichoura, la fete dite du mouton, les cartomanciennes de jamaa lafna, les musiques (Ah oui) melhoun, aita, le Maroc vu d'en haut d'en bas et sous toutes les coutures etc.

Sur leurs us et coutumes pas un mot (c'est sacré) par exemple quand ils prennent des photos ( ils ne trouvent devant eux que des Marocains!) la légende nous rappelle qu'il s'agit d'un "type" ou "indigène" du pays, il n'y à qu'a voir les cartes postales de la période coloniale pour s'en convaincre.

Il ne faut surtout pas leur demander de nous "toucher" un mot sur les résistants (qui sont connus sous le vocable de rebelles) ou de rappeler l'épopée Andalouse de nos ancetres Ah non, leur objectif c'est de nous rabacher les oreilles à longueur d'année sur...l'art déco!

chaoui

chaouia( wlad hriz) a fait beaucoup pour le maroc.la tolerance de wlad hriz est unique aussi au maroc.nous exigeons aussi que la culture JUIVE marocaine soit reconnu.

Mohammed ZAHR

C'est très émouvant d'évoquer le sujet de Touria Chaoui, une jeune fille qui fut si engagée dans la lutte pour l'indépendance du Maroc. La première femme marocaine pilote, la première comédienne et actrice de cinéma dans le film "Les sept portes". Il y a beaucoup à s'échanger à son sujet. J'émerai avoir l'adresse e-mail de son frère M. Salah Eddine CHAOUI résidant à Vichy en France.

benkiran zineb

bonjour,
je connais Touuria Chaoui rahimaha allah à travers ma mère allah yrhamha. Elle nous disait que c'était une femme pilote et une militante elle nous parlait d'elle avec admiration. mais il n'y a pas que cette première femme militante oubliée, d'autres personnes, qui ont beaucoup fait pour ce Maroc indépendant. mon père hadj Abdeslam Benkiran rahimaho allah, combattant de la première heure, il n'avait épargné aucun effort pour contribuer à l'indépendance du Maroc, et à la liberté et la dignité des marocains...etc...Il avait été l'un des rares membres du PARTI DE L'ISTILAL à apporter un financement réel et effectif à toutes les actions menées sous l'égide de ce Parti, dont les archives renferment, à ce jour, les preuves écrites des montants considérables mis à la disposition du Mouvement national, équivalant, sans doute aujourd'hui, à plusieurs milliards de nos centimes.
Les casablancais de l'époque se souviendront toujours que Feu hadj Abdeslam BENKIRAN, soucieux de préserver l'intégrité et la dignité des morts, avait été le premier à créer un service de transport des morts par ambulances, lequel service était mis gracieusement à la disposition des marocains. et d'autres choses encore.
Mais, jamais jamais jamais, son nom n'a été cité nul part, par, ses compagnons membre du parti de l'istiqlal, encore en vie aujourd'hui, témoins encore des sacrifices qu'il avait consentis.

et ca doit être le cas de plusieurs personnes oubliées, de l'époque du protectorat.
enfin qui va à la chasse pert sa place.

Naguib Abdellah

Bonjour Mme Benkiran Zineb, votre propos contribuera à jeter la lumière sur de nombreux aspect de l'histoire de notre pays.

A ma connaissance, la "Société des transports funèbres des musulmans" avait son siège en Nouvelle Médina à la Rue de Monastir, c'est Si Abdesslam Bennani qui en assuma la direction.
De plus, il avait participé avec de nombreuses personnes à la création de la Ligue Autonome de Foot Ball, des équipes de quartier de la Nouvelle et l'Ancienne Médina dans les années 40-50.

Je términe par " Wa 9oul I3malou Fa Sa Yara Allahou A3malakoum Wa Rasoulouhou Wa Almouminoun"

Merci Zineb de nous faire partager cette glorieuse page de l'histoire de notre ville Eddar El Bayda.

casaoui

Qui a tué la première femme pilote de l’histoire du Maroc : Touria Chaoui ?

Ahmed Touil l’assassin, victime à son tour d’une vendetta
Triste et sanglante : l’aube de l’indépendance a vite pris les couleurs du crépuscule. Entre le noir de l’obscurantisme et le rouge du blankisme, le cœur des Marocains balançait. Règlements de compte, guerre larvée, trafic d’influence, ... c’est sous de mauvais auspices que nos amis Marocains ont vécu les premiers balbutiements d’une libération dont le mûrissement s’était fait dans la douleur. Signe avant-coureur des temps qu’ils espéraient meilleurs mais qui ne le furent point, le redoublement de classe imposé à l’ensemble des élèves des écoles franco-musulmanes témoignait d’un désir inavoué de sacrifier les générations montantes sur l’autel de la sauvegarde des privilèges des élites anciennes et de la mise en place de nouveaux mécanismes de captation des richesses nationales à leur profit. Dans les rues, ce fut la jungle. Ineffable, impitoyable. Les alliés de la veille se sont vite transformés en ennemis jurés : d’où des vendettas dont la mémoire collective garde souvenance. Des bribes de souvenirs sont sorties des limbes de l’oubli grâce à l’I.E.R."Instance Equité et Réconciliation", mais d’autres demeurent dans l’ombre, enfouies dans les cœurs d’anciens résistants qui ont fait vœu de silence le jour où ils avaient compris que les nouvelles règles du jeu pouvaient leur être défavorables. Entre autres militants de cet acabit, certains ont connu des morts violentes et d’autres ont fini leurs vies pauvres et abandonnés de tous. L’une des figures de proue de ce genre de militants, Ahmed Touil est un cas d’école.
Casablancais d’adoption, il avait servi dans l’un et l’autre des camps qui luttaient contre le Protectorat. Chauffeur de " Charjane ", un instructeur qui a appris le maniement des armes à bon nombre de résistants de la première heure, il a fini par retourner la sienne contre son mentor et de rejoindre les rangs du parti de la Choura. Il sera le convoyeur d’armes attitré de celui-ci, avant de sombrer dans une folie meurtrière qui le fera participer à l’assassinat de nombre de ses anciens compagnons. Notamment Ahmed Sidki, Jdahim, Rahal Meskini et bien d’autres. C’est également lui qui a tué la première femme pilote de l’histoire du Maroc : Touria Chaoui, et enlevé l’une des sages-femmes les plus connues du Royaume : Fatima Thami, ainsi que Fatima Loukhila et Sakim. Ahmed Touil sera assassiné, à son tour, au Boulevard El Fida : en public et en plein jour. Par qui et sur ordre de qui ? nul ne le saurat jamais.

Rim

C'est avec beaucoup d'émotion que je découvre cet article.
En effet , mon père m'avait parlé de cette femme : 1ere femme marocaine pilote, et me disait avec fierté qu'il s'agissait d'une cousine à lui! Eloignée ou germaine je ne saurai le dire ! Mon père n'est plus de ce monde , et ce souvenir remonte à ma petite enfance!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom est obligatoire. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Voyagez dans le temps...

  • ...à la rencontre du Maroc de jadis. Découvrez les paysages, événements historiques et personnages d'autrefois, à travers une vaste collection de cartes postales, gravures, photographies, affiches et monnaies anciennes.

    MarocAntan publie régulièrement de nouveaux documents, que vous êtes invités à commenter. Vous pouvez aussi nous faire partager vos souvenirs ou mettre en ligne vos propres images. En savoir+

    Cliquez pour envoyer un courriel.

    + Translation / Übersetzung

    English Deutsch

La voix du passé

Affiches anciennes

  • Quelques affiches pour retrouver l'atmosphère d'autrefois. Publicitaires, informatives ou politiques, elles sont le reflet d'une époque.

Monnaies d'antan

  • Amateurs de numismatique, accédez à un fond remarquable de monnaies anciennes du Maroc : billets de banque et pièces en or ou argent, datant du Xème au XXème siècle.

Cartes & plans

  • Consultez, compulsez des cartes du Maroc de jadis et partez en expédition sur les chemins du passé. Si vous possédez une cartographie ancienne, envoyez-nous en une copie haute résolution.

Visitez aussi...

  • Cliquez pour visiter MarocAuction.
  • Cliquez pour visiter MarocAntics.
  • Cliquez pour afficher notre sélection de liens.

Conditions

  • Creative Commons License

Références

  • ■ Référencer et se syndiquer

    Référencez MarocAntan. Abonnez-vous à MarocAntan.
  • ■ Marque-page

  • ■ Classements et top-trucs
  • ■ Visites du monde